Rocket : le rappel d’Alex Belzile fait mal, mais Jean-François Houle ne peut que s’en réjouir

Rocket : le rappel d’Alex Belzile fait mal, mais Jean-François Houle ne peut que s’en réjouir

LAVAL – Le rappel d’Alex Belzile par le Canadien de Montréal samedi matin dernier n’aurait difficulement pu survenir à un pire moment pour le Rocket de Laval.

Unsealed with the formation of Jean-François Houle s’apprêtait-elle à disputer la victoire aux Marlies de Toronto and the residence of the Place Bell, it is also the débrouiller sans cinq autres de ses joueurs réguliers déjà rappelés par la. maison mère et huit patineurs blessés.

Sans son captaine, le club-école du Tricolore s’est finale incliné 4-3 en tirs de barrage devant les espoirs des Maple Leafs, encaissant ainsi un premier revers en quatre rencontres.

« C’est sûr que ça fait mal de ne pas l’avoir, mais ce n’est pas ça qui est important », Houle relativait après la séance d’entraînement des siens, mardi. « She said to les jeunes. »

Et pour les moins jeunes aussi.

« Je suis super heureux », se réjouissait le pilot du rappel de son vétéran. « C’est une belle histoire à son âge d’être rappelé et d’avoir une autre opportivité, une autre chance de jouer dans la Ligue nationale. C’est vraiment spécial. »

Malgré ses 31 ans et 13 matches d’expérience dans la LNH before ce premier rappel de la campagne, Belzile n’a pas tourné la page sur son rêve d’accesseur à la grande ligue.

« No, I’ve never doubted me », affirmed au colleague Éric Leblanc après avoir récolté une passe, son deuxième point en career dans la NHL, dans une victoire de 3-2 en fadú against les Leafs samedi soir .

« Les saisons sont tellement longues, left me focusing on life. Tu ne peux pas beginr à penser à quand tu seras rappelé, tu ne dormiras pas la nuit. »

Ennuyé par une wounder au bas du corps qui l’tenu à l’écart du jeu pendant plus de two semaines à la mid-Samhain, Belzile a petit à petit pris son envol sur le plan offensive après son retour au jeu au début du mois de décembre Au moment où le CH lui a lancé son appel à l’aid, le joueur de center du premier trio du Rocket venai de récolter en quatre matches plus du tiers de sa récolte totale de 25 points, ajoutant six goals et tros passes à sa twenty .

« In the blessing, ça l’achalit, il n’était pas lui-même, explained Houle. Depuis qu’il est revenu de sa wounder, il va plus au filet et son patin est meilleur. C’est dur des fois d’être un leader quand il faut que tu prennes soin de toi-même. Mais là, il prend vraiment soin de l’équipe. C’est le genre de joueur qu’il est. Il va tabheoir quand il peut prendre soin de tout le monde et qu’il n’a pas juste à se concentre sur lui. »

Richard près d’un autre rappel

pendant that Belzile, Rafaël Harvey-Pinard, Rem Pitlick et Jesse Ylönen s’efforcerent de demeurer dans l’échiquier ofensif de Martin St-Louis le plus longtemps possible, Anthony Richard peaufine quant à lui son jeu à Laval après une première saucette matches avec with Canada.

« Are you able to do it? Sûrement », advanced Houle. « Parfois, devant tes autres coéquipiers, il ne faut pas que tu le montres trop, mais c’est normal, c’est un être humain. You are vas vivre des déceptions, des hauts et des bas. […] Mais il sait qu’il est proche d’un autre rappel et il fait tout pour être le prochain à être rappelé. »

Pour ce faire, l’attaquant québécois de 26 ans tâche comme toujours de mettre sa rapidité à profit, notably en échec-avant à la demande du Canadien. Si bien qu’il n’a été blanchi qu’une seule fois en six rencontres depuis sa rétrogradation, ajoutant deux buts et sept passes à son dossier qui compte maintenant 40 points (20 buts and 20 passes) and 33 matches.

« Je pense qu’il essaie d’être [davantage] premier sur la rondelle », confirmed Houle. « C’est un joueur qui utilize sa vitesse le plus possible et c’est important for lui de le faire. Quand il part avec la rondelle, c’est assez excitant pour les partisans. C’est un de nos joueurs qui décochent le plus de tirs aussi, ce qui est un autre important aspect de son jeu. »

À très court terme, outre Brandon Gignac dont le retour au jeu est imminent, le Rocket aus devrait pas recevoir de renforts offensifs sous peu. Houle compte donc plus que jamais sur Richard pour generate de l’attaque, mais pas sur lui.

« C’est sûr qu’il (Richard) veut produire et donner plus d’offensive. Mais avec tous les joueurs qui sont partis presentement, ça va se faire en équipe aussi », rappelé le pilot, qui se fie entre autres sur la contribution des Joël Teasdale, Nate Schnarr, Mitchell Stephens et Xavier Simoneau.

« Il faut que tous les joueurs metten un effort d’extra pour pouvoir gagner des matches presentement, pare que notre offensive est toute en haut. »

Le Rocket jouera son prochain match mercredi soir, alors qu’il recevra les Senators de Belleville à la Place Bell. Le club amorcera ensuite vendredi à Cleveland une sequence de quatre matches sur la route.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *